• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Le Prêt à taux zéro maintenu deux ans en zones périurbaines et rurales

Les députés ont voté une prolongation de deux ans du Prêt à taux zéro (PTZ) dans le neuf pour les communes en zone périurbaine (B2) et rurale (C), où le marché immobilier est moins en tension.

Le projet de loi de finances 2018 devait supprimer le PTZ dans ces zones, mais face aux protestations des professionnels de l’immobilier et des maires ruraux, Emmanuel Macron avait annoncé qu’il serait finalement maintenu pendant deux ans. L’amendement du rapporteur général au Budget Joël Giraud (LREM) traduit cette annonce, et étend ainsi cette prolongation aux communes couvertes par un contrat de redynamisation des sites de défense.

Le débat reste d’actualité et les espoirs d’une poursuite du PTZ en zones B2 (péri-urbaine) et C (rurale) après la fin 2019 se confirment. 

60% des PTZ en zones B2 et C

Environ 6 PTZ sur 10 dans l’immobilier neuf bénéficient à des familles vivant dans ces zones périurbaines et rurales. Favorisé par l’État qui prend en charge les intérêts pour un coût annuel de 800 millions d’euros, le PTZ est accordé sous conditions de ressources aux familles achetant une résidence principale pour la première fois.

Les députés ont par ailleurs adopté un autre amendement en vue de maintenir le dispositif « Pinel » dans les communes situées en zone B2 et C bénéficiant d’un agrément. Ces dernières sont caractérisées par des difficultés d’accès au logement : 16 communes concernées en zone C et 900 en zone B2.

Le dernier amendement prolonge lui les exonérations applicables dans les bassins d’emploi à redynamiser (BER) jusqu’au 31 décembre 2020.