• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Ces astuces pour économiser sur sa facture d’eau

Chaque année, près de 700 milliards de litres d’eau potable sont gaspillés en France. Des solutions permettent d’économiser sur la facture du ménage.

Selon une étude du GIP Bretagne Environnement, la répartition de la consommation d’eau dans la maison se classe dans l’ordre suivant : salle de bain, toilettes, cuisine, linge et jardin. Dans chacune de ces pièces, il est possible d’optimiser sa consommation sans renoncer à un certain confort.

Dans la salle de bain

On a déjà pris l‘habitude de fermer le robinet pendant que l’on se brosse les dents, ou même de couper la douche le temps de se savonner. Mais on peut encore faire mieux ! Une astuce simple consiste à équiper les robinets d’un système de réduction de débit. Ces dispositifs permettent de créer une aération lors de l’écoulement de l’eau et de faire des économies allant jusqu’à 60% tout en conservant la pression.

Autre classique de l’économie d’eau : le mitigeur thermostatique, qui permet de régler plus vite la température et d’éviter ainsi le gaspillage. Plus efficace, le mitigeur connecté qui coupe l’eau une fois que la température souhaitée est atteinte et qui régule le débit d’eau selon que l’on s’approche ou que l’on s’écarte du pommeau. Le pommeau de douche classique peut aussi être remplacé par un pommeau de douche connecté, qui sensibilise au gaspillage en changeant de couleur à chaque pallier de 10 litres d’eau consommés.

Dans les toilettes

Avec 20% des dépenses totales en eau, les sanitaires arrivent en deuxième position des points de consommation d’un foyer. Mais là encore il est facile de faire des économies : opter pour une chasse à double commande permet, par exemple, de réduire la dépense en eau de près de moitié. Pour éviter de changer l’ensemble du mécanisme, on peut aussi opter pour un sac économiseur d’eau. Cette poche, à dissimuler dans le réservoir des WC, permet de limiter le remplissage de la cuve et d’économiser jusqu’à deux litres d’eau à chaque chasse.

Sur ce même principe, on peut placer une bouteille remplie d’eau ou de sable dans la cuve. Les éco plaquettes sont l’autre solution peu onéreuse pour les chasses d’eau. Ce système à fixer sur la cuve permet de créer une retenue d’eau sur la colonne d’évacuation, et peut ainsi réduire la consommation de 40% sans perte de pression. Mais en matière de WC, la solution écologique par excellence sont les toilettes sèches, qui se passent totalement d’eau. Il existe un large choix de modèles pour intérieur très faciles à installer et 100% écologiques.

Dans la cuisine

Entre la préparation des repas et la vaisselle, la cuisine se révèle un point de grande consommation en eau. Dans cette pièce plus que toute autre, on peut envisager la récupération : on peut ici laver les légumes au-dessus d’un saladier et récupérer l’eau de cuisson pour arroser les plantes, par exemple.
Le lave-vaisselle est une option plus économe en eau que le lavage à la main, à condition d’attendre que la machine soit bien remplie avant de lancer un programme. Si on lave ses assiettes à la main, il faut les savonner robinet éteint ou opter pour deux bacs remplis d’eau, un pour le lavage et le deuxième pour le rinçage. Enfin, il faut penser à équiper les robinets de la cuisine d’un mitigeur et d’un système de réduction de débit.

Dans la buanderie

Une nouvelle fois, il faut attendre que le lave-linge soit au maximum de sa capacité avant de le lancer, et choisir le mode éco. Il convient aussi d’investir dans les machines classe A, plus économes en énergie et en eau. Si l’on possède un sèche-linge à condensation, il est possible de récupérer l’eau du réservoir pour laver les sols, remplir les fers à repasser ou rincer la vaisselle. Cette eau présente l’avantage d’être déminéralisée !

Dans le jardin

Le système de goutte-à-goutte est le mieux indiqué pour réduire sa consommation lors de l’arrosage du jardin. Mais il existe aussi quelques astuces simples pour limiter ses dépenses : 

  • disposer du paillage autour des plantes pour préserver l’humidité
  • privilégier l’arrosoir au tuyau qui engendre souvent beaucoup de déperdition
  • investir dans un récupérateur d’eau de pluie et arroser ses plantes le soir pour éviter le phénomène d’évaporation

D’après le Centre d’information sur l’eau, un Français consomme en moyenne 200 litres d’eau par jour, et 11% de la population connaît déjà un problème de rareté lié à cette ressource. Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) a publié un « état des nappes phréatiques en France » et le constat est inquiétant : près de la moitié des réservoirs présentent des niveaux orientés à la baisse. Signe qu’il est urgent de changer les habitudes.