• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Retraite : investir en loi Pinel ou dans un PERP ?

Vous souhaitez effectuer un placement financier à long terme afin de préparer votre retraite ? Parmi les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous, le PERP ou le dispositif Pinel sont deux solutions qui ont chacune leurs avantages. Si le premier permet de se constituer une rente viagère, le second mise sur l’investissement dans la pierre. Conditions, fonctionnement et rentabilité : Cogedim vous guide afin d’opter pour le meilleur choix.

Le PERP pour vivre sereinement sa retraite

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire (ou PERP) est une épargne à long terme. Le PERP permet de constituer un capital durant sa vie active afin de bénéficier d’un complément de revenu à la retraite. Cette rente viendra alors s’ajouter à votre pension de retraite.

Quelles sont les conditions d’ouverture du PERP ?

L’ouverture d’un PERP auprès d’un organisme n’est pas soumise à conditions. Toute personne physique peut ainsi souscrire à ce placement. De plus, aucun montant minimum n’est exigé. Les versements peuvent être libres ou programmés régulièrement.

Le PERP doit être souscrit auprès d’une banque, d’une mutuelle ou d’une compagnie d’assurance. Chaque structure vous présentera des contrats avec des modalités différentes. Par conséquent, il convient d’étudier attentivement les différentes propositions avant de vous engager.

Comment fonctionne le PERP ?

Le PERP fonctionne en deux temps :

  • Une phase d’épargne durant votre vie active. Cette épargne présente l’avantage de bénéficier d’une défiscalisation. En effet, les montants versés sont déductibles des impôts (à hauteur de 10 % des revenus professionnels ou de 10 % du plafond annuel de la sécurité sociale de l’année écoulée).
  • Une période de restitution sous forme de rente viagère dès la liquidation de votre retraite. Grâce à la loi PACTE entrée en vigueur en 2019 et sous certaines conditions, il est possible de récupérer l’intégralité de votre capital économisé.

Une sortie anticipée est-elle possible ?

Une sortie anticipée du dispositif est possible sous certaines conditions :

  • Décès du souscripteur
  • Invalidité de deuxième ou troisième catégorie
  • Surendettement
  • Fin des droits aux allocations de chômage suite à un licenciement
  • Liquidation judiciaire entraînant la cessation d’une activité non salariée
  • Absence de contrat de travail après le non-renouvellement d’un mandat social

menu_book

Le guide de l’investissement immobilier

Nos experts vous prodiguent les meilleurs conseils pour un investissement serein !

Décryptage des dispositifs fiscaux
Zoom sur les meilleures solutions de financement
Comment obtenir une rentabilité dynamique ?
Quelle stratégie patrimoniale et fiscale adopter ?
Télécharger le guide

La loi PINEL, investissez dans l’immobilier tout en réduisant vos impôts

La loi Pinel est entrée en vigueur en septembre 2014. L’objectif principal est alors de lutter contre le manque de logements locatifs dans certaines agglomérations françaises.

Le dispositif Pinel offre une réduction d’impôts lors d’un investissement locatif en zone de tension immobilière. En contrepartie de cet avantage fiscal, vous devez néanmoins respecter certaines conditions. Cet investissement vous permet non seulement de profiter d’une défiscalisation, mais également d’une rente locative régulière sur le long terme.

insert_chart_outlined

Dispositif Pinel : calculez votre réduction d’impôts

Réaliser en moins de 2 minutes votre simulation gratuite et sans engagement.

Simuler

Les conditions pour bénéficier du dispositif Pinel

Un investissement locatif en loi Pinel donne droit à un avantage fiscal sous certaines conditions. Ces conditions concernent le logement, le propriétaire et le locataire.

Côté logement, depuis le 1er janvier 2021, seuls les appartements neufs ou en l’état futur d’achèvement bénéficient d’une réduction d’impôt Pinel. Ces derniers doivent être situés en zone Pinel et loués nus, en tant que résidence principale. De plus, un plafond de loyer est fixé en fonction de la localisation et de la surface du bien.

Pour bénéficier de la réduction d’impôt, le propriétaire doit quant à lui être solvable et payer ses impôts en France. Il s’engage à mettre son logement en location pour une durée de six à douze ans. Enfin, il est dans l’obligation de respecter un plafond de ressources pour ses locataires. Ce plafond est défini en fonction de la zone Pinel dans laquelle se trouve le logement et de la situation fiscale du ménage.

Investir en loi Pinel : de nombreux avantages

Le dispositif Pinel offre de nombreux avantages aux investisseurs :

  • Se constituer un patrimoine immobilier, l’un des placements les plus sûrs actuellement.
  • Profiter d’une défiscalisation jusqu’à 63 000 euros pour un contrat de location de douze ans.
  • À la fin du contrat d’engagement, le propriétaire peut disposer de son bien comme il le souhaite.

Dispositif Pinel, 3 à 4,5 % de rendement, risque moyen à faible

Lors d’un investissement locatif en Pinel, le montant de la réduction d’impôt dépend du contrat d’engagement de location :

  • Contrat d’engagement de 6 ans : 12 % de réduction d’impôts
  • Contrat d’engagement de 9 ans : 18 % de réduction d’impôts
  • Contrat d’engagement de 12 ans : 21 % de réduction d’impôts

Afin de s’assurer un placement rentable, privilégiez un engagement locatif minimum de neuf ans. En effet, une location du bien sur six ans ne suffira pas à amortir les frais engagés. Prenez également le temps d’étudier l’emplacement de l’appartement. À terme, une location en Pinel vous garantira un rendement de 3 à 4,5 %. Ces placements permettent ainsi de s’assurer une rente sans prendre de risque.

Et pourquoi pas les deux ?

Le PERP tout comme le Pinel présentent des avantages fiscaux intéressants. Votre choix devra alors se faire en fonction de vos objectifs à long terme, mais aussi de votre âge. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez également cumuler les deux dispositifs.

Bon à savoir : si votre choix s’oriente vers un investissement Pinel, ne tardez pas ! En effet, la loi devrait être abrogée en décembre 2024. Les avantages fiscaux devraient quant à eux être revus à la baisse dès 2023.

 

Foire aux questions

Peut-on souscrire à plusieurs PER ?

Oui, il est tout à fait possible de souscrire à plusieurs PER. Vous pouvez par exemple contracter un PER d’entreprise et un PER individuel.

Les investissements en loi Pinel sont-ils plafonnés ?

Oui, les investissements sont plafonnés à 300 000 euros chaque année, dans la limite de 5 500 € du mètre carré. De plus, il n’est pas possible d’investir dans plus de deux biens immobiliers en Pinel par an.

Quelles sont les zones Pinel éligibles à la défiscalisation ?

Les zones Pinel éligibles à la défiscalisation sont les zones a bis, a et b1. Les zones b2 et c sont quant à elles soumises à des conditions d’accessibilités différentes.