• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Immobilier : quelles nouveautés en 2019 ?

Quelles sont les tendances du marché immobilier cette année ? Propriétaires ou futurs acquéreurs, découvrez notre synthèse des nouveautés pour 2019.

Taxe d’habitation : la baisse se poursuit

80 % des foyers français bénéficient de la suppression progressive de la taxe d’habitation sur leur résidence principale. L’impôt a déjà diminué de 30 % en 2018. Il baissera de 65 % en 2019 avant une suppression totale de la taxe d’habitation prévue pour 2020. 

Changez plus facilement d’assurance emprunteur

Depuis le 1er janvier 2018, l’amendement Bourquin, aussi appelé « Sapin 2 », offre une plus grande liberté aux Français ayant souscrit un crédit immobilier. Il permet en effet de changer facilement d’assurance emprunteur.
Auparavant, seuls les particuliers ayant souscrit leur crédit après le 1er mars 2017 pouvaient changer d’assurance à la date anniversaire de souscription. Désormais, ceux qui ont signé avant cette date peuvent renégocier leur assurance de prêt.

Le prêt à taux zéro

Le gouvernement maintient cette aide destinée aux primo-accédants dans le neuf. Dans les zones les moins tendues, l’enveloppe peut financer jusqu’à 20 % maximum du montant de l’opération. Ce chiffre passe à 40 % dans les zones les plus tendues. 
 

Le dispositif Pinel

Le dispositif Pinel est prorogé jusqu’à fin 2021. Il permet aux investisseurs dans l’immobilier neuf de bénéficier d’une réduction d’impôts calculée sur le prix du logement : 

  • 12% de réduction pour une mise en location de 6 ans
  • 18% de réduction pour une mise en location de 9 ans
  • 21% de réduction pour une mise en location de 12 ans

Si les zones B2 et C ne sont désormais plus éligibles à ce dispositif, il est toujours applicable dans les zones les plus tendues : A, Abis et B1. 
 

 

Peut-on louer à sa famille ?

La Commission des finances de l’Assemblée Nationale a récemment envisagé le rétablissement de l’interdiction de louer à sa famille, comme c’était le cas avec le précédent dispositif de défiscalisation Duflot. Cet amendement n’a finalement pas été voté, et il est donc toujours possible de louer en Pinel à un membre de sa famille.

Le prélèvement à la source

Attention, les loyers perçus ne sont pas soumis au prélèvement à la source. Les propriétaires doivent régler l’impôt qui en découle directement au fisc, via un acompte mensuel ou trimestriel. Le montant de cet acompte peut être modifié si nécessaire sur le site des impôts.

Le dispositif Censi-Bouvard maintenu 

Alors que sa suppression a été envisagée, le dispositif Censi-Bouvard est finalement maintenu jusqu’à fin 2021. Il concerne les investissements dans l’immobilier neuf de locations meublées ou de résidences services. À la clé pour les investisseurs locatifs : une réduction d’impôt de 11 % sur le prix d’acquisition du logement, étalée sur 9 ans.

Plus-values immobilières

Le taux des prélèvements sociaux appliqués aux plus-values immobilières est de 17,2 %. Sont uniquement comptabilisés les gains réalisés pour une vente immobilière hors résidence principale.
Certains abattements limitent toutefois le montant de la facture. Si vous avez par exemple laissé des meubles dans le logement, ils peuvent se déduire du prix de vente.

Marché immobilier : du nouveau pour 2019

  • La baisse de la taxe d’habitation
  • La mise en place du prélèvement à la source
  • Le dispositif Pinel recentré sur les zones tendues
  • Le dispositif Censi-Bouvard prorogé jusqu’à fin 2021