• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Calcul d'un Loyer Pinel 2019

Adoptée pour relancer le marché immobilier, permettre une meilleure rencontre de l’offre et de la demande et redynamiser certaines zones géographiques, la loi Pinel est un dispositif qui permet aux contribuables de bénéficier, sous certaines conditions, de réductions d’impôts dans le cadre d’un investissement locatif. Pour être éligible, vous devez respecter un plafond, variable selon les années, pour le loyer de votre bien immobilier. Voici une synthèse de ce que vous devez savoir si vous êtes bailleur Pinel en 2019.

Les plafonds de loyer en loi Pinel 2019

La loi Pinel 2019 a baissé les plafonds de loyers par rapport à ce qu’ils étaient en 2018, toujours dans l’objectif d’aider plus de ménages à louer des logements neufs en bon état à des prix raisonnables.

Le plafond de loyer Pinel 2019 est comme suit :

  • Zone a : 12,50 euros par mètre carré
  • Zone a bis : 17,17 euros par mètre carré
  • Zone b1 : 10,28 euros par mètre carré

Le nouveau zonage de la loi Pinel 2019

Le plan de zonage Pinel est amené à évoluer chaque année, afin de s’adapter aux changements du marché immobilier. Les lieux éligibles au dispositif Pinel sont des zones dites « tendues » en ce qui concerne le marché locatif. En 2019, ils sont découpés en zones comme suit :

  • Zone a : Les grandes agglomérations françaises comme Lyon, Lille, Marseille ou encore Montpellier
  • Zone a bis : Paris et 29 communes de la petite couronne
  • Zone b1 : Les agglomérations comptant plus de 250 000 habitants, la grande couronne de Paris et quelques communes où les loyers sont particulièrement élevés comme La Rochelle ou Bayonne par exemple.

La zone B2, qui comprenait certaines communes de plus de 50 000 habitants et les franges de la zone B1, n’est plus éligible au dispositif Pinel depuis le 1er janvier 2019. Il ne vous est donc plus possible, depuis cette date, d’y réaliser un investissement locatif Pinel.

Taux de la réduction d’impôts en loi Pinel 2019

Permettant une réduction d’impôts en contrepartie de la réalisation d’un investissement locatif dans une zone en tension immobilière, la loi Pinel encourage les investissements des particuliers dans les zones où la construction de logements neufs disponibles à la location est nécessaire.

La défiscalisation Pinel permet aux investisseurs de réduire leurs revenus imposables, selon un taux variable chaque année.

Les réductions d’impôts permises par la loi Pinel 2019 sont de :

  • 12% de réduction d’impôts pour un logement disponible à la location Pinel pendant 6 ans
  • 18% de réduction d’impôts pour un logement disponible à la location Pinel pendant 9 ans
  • 21% de réduction d’impôts pour un logement disponible à la location Pinel pendant 12 ans

.

Comment se calcule le plafond de loyer loi Pinel 2019 ?

Pour calculer comment fixer le plafond de loyer de votre logement Pinel, vous devrez connaître la surface utile de votre bien immobilier, puis appliquer une formule et un coefficient multiplicateur.

Formule de calcul du loyer Pinel 2019

Pour obtenir le loyer maximum possible en location Pinel 2019, la formule de calcul est la suivante : Plafond de loyer appliqué à votre zone Pinel x coefficient multiplicateur.

Coefficient multiplicateur

Le coefficient multiplicateur vient pondérer le plafonnement pour encourager l’investissement dans les surfaces réduites, qui sont le plus demandées. Le calcul du coefficient multiplicateur est : (19/Surface utile) + 0,7.

 

A noter que le coefficient multiplicateur ne peut jamais dépasser 1,2.

 

Calcul de la surface utile

La surface utile désigne l’espace réellement utile du logement. Il s’agit de la surface habitable + 50% de la surface des annexes (comme un balcon).

Exemples de calculs de loyers Pinel en zone a bis et zone b1 en Pinel 2019

Si vous disposez d’un logement situé en zone A bis, d’une surface utile de 50 mètres carrés, le coefficient Pinel sera de (19/50) + 0,7, soit 1,08. Alors, le plafond mensuel de loyer au m2 sera de 17,17 x 1,08 soit 18,54 euros. Ainsi, le plafond de loyer pour le logement sera de 18,54 x 50 soit un loyer maximal de 927 euros mensuels.

Si vous louez un appartement de 30 mètres carrés de surface utile en zone B1, le coefficient Pinel sera de (19/30) + 0,7, soit 1,33. Ce coefficient étant supérieur au maximum possible qui est de 1,2 il est bloqué à ce taux. Ainsi, le plafond mensuel de loyer au m2 sera de 10,28 x 1,2 soit 12,34 euros, pour un loyer maximal de 370 euros (12,34 x 30).