• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour au glossaire

Défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière offre aux propriétaires des avantages fiscaux en contrepartie de leur investissement dans la pierre. Tour d’horizon des dispositifs en vigueur.

Le terme défiscalisation désigne une démarche engagée par une personne physique ou morale cherchant à tirer parti de la législation pour diminuer le montant de ses impôts durant une période déterminée. Défiscaliser en investissant dans l’immobilier est une stratégie particulièrement appréciée par les contribuables, d’autant plus que de nombreux dispositifs légaux encouragent cette possibilité. L’État favorise ainsi la construction de logements neufs en France, et complète l’offre locative en s’appuyant sur l’investissement privé.

Les dispositifs de défiscalisation immobilière dans le neuf

En France, de nombreux dispositifs existent pour ceux qui souhaitent investir dans le neuf :

  • le dispositif Pinel
  • le dispositif Censi-Bouvard
  • le statut LMNP

Le dispositif Pinel offre une réduction d’impôt de 12 à 21 % calculée sur le prix du bien. Cet avantage varie selon la durée de mise en location : 6, 9 ou 12 ans. Depuis 2018, le dispositif se limite seulement aux zones A, Abis et B1, afin de concentrer les efforts sur les secteurs marqués par une pénurie de logement. Autre nouveauté, les investisseurs en Pinel ont aussi la possibilité, sous certaines conditions, de louer un bien à l’un de leur descendant ou ascendant.

Alors qu’il devait s’arrêter à la fin de l‘année 2018, le dispositif Censi-Bouvard a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. Il permet d’investir dans certaines résidences de services rénovées, neuves ou en VEFA. Les résidences pour les étudiants, les séniors et les adultes handicapés sont incluses. À la clé : une réduction d’impôt de 11 % du prix de revient du bien hors taxes pendant 9 ans.

Enfin, le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) offre également des avantages fiscaux. Les investisseurs souhaitant mettre en location un logement meublé bénéficient de revenus locatifs moins taxés. Pour les déclarer, le propriétaire doit choisir entre deux régimes :

  • Le micro-bic où l’administration fiscale applique un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus locatifs, représentatifs des charges.
  • Le réel simplifié où le propriétaire peut déduire de ses revenus locatifs différentes charges comme la taxe foncière, l’assurance ou encore les intérêts de l’emprunt. Les locaux, le mobilier et les travaux sont également amortis. Ce régime permet dans la plupart des cas d’optimiser son imposition.

Bon à savoir !

Le statut LMNP est cumulable avec l’avantage fiscal Censi-Bouvard.

insert_chart_outlined

Dispositif Pinel : calculez votre réduction d’impôts

Réaliser en moins de 2 minutes votre simulation gratuite et sans engagement.

Simuler