• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Comment bien choisir le tapis de son séjour ?

C’est potentiellement la pièce maîtresse d’un salon, celle qui peut sublimer votre espace et vos meubles. Trouver le bon tapis, à la bonne taille et dans la bonne matière pour son séjour nécessite d’avoir en tête quelques principes. Le Magazine Cogedim répertorie les questions à se poser avant d’acheter le tapis idéal.

La dimension

Lorsque l’on aménage une nouvelle pièce, il est bon de penser la disposition des meubles en ayant déjà une idée du tapis que l’on souhaite. En revanche, s’il vient s’ajouter à une décoration déjà constituée, il faut imaginer l’effet qu’il aura sur l’ensemble. Véritable « liant » entre le canapé, les fauteuils ou encore le meuble télé, on trouve souvent une table basse placée au centre de ce dernier.

Pour une petite pièce, évitez de choisir un tapis trop grand qui aura pour effet de la rétrécir. À l'inverse, préférez un grand tapis pour une pièce spacieuse.La mode a par ailleurs évolué : on étend désormais le tapis jusque sous le canapé lorsque l’on préférait le disposer bien devant auparavant. La tendance est en effet aux tapis XXL, lorsque l’on peut.

Ils sont de véritables atouts déco, lorsqu'ils n’étaient avant qu’un confort pour les pieds ou pour l’insonorisation du sol. Par ailleurs, les prix des tapis sont généralement proportionnels à leur taille. Surtout lorsque la marque l’a décliné en plusieurs dimensions ; attention cependant à ne pas négliger sa taille dans un souci d’économies. 

La matière

Tous les tapis ne vont pas dans toutes les pièces. Pour un salon, il faut éviter les matières qui s’abîment vite comme la viscose. Les fibres plastiques sont pratiques quand on a des enfants, qui courent, qui roulent, et surtout qui tâchent ! Mais ce ne sont pas des pièces que l’on gardera très longtemps. Le coton est la matière idéale, tout terrain, que l’on peut mettre partout et nettoyer facilement. Attention, devant une cheminée, mieux vaut choisir de la laine, qui a souvent des propriétés anti-inflammables. Le coton et la laine, parfois déclinés dans le style « shaggy » avec de longs poils, sont donc des valeurs sûres.

Le style et la couleur

C’est avant tout une question de goût mais il faut éviter les fausses notes. Par exemple, un tapis graphique se prête peu à une décoration de style asiatique, exotique ou très chargée. Il s'adaptera par contre à merveille à une ambiance scandinave, des couleurs pastel, du monochrome et un style cocooning. Globalement, le tapis est là pour asseoir un style, ou le dynamiser : ne pas hésiter à jouer la carte du décalé et du très coloré dans un appartement de style classique ou haussmannien pour réveiller un mobilier ancien ou sobre.

Outre ce cas, il accorde généralement la couleur du tapis aux rideaux. On fera plutôt le choix d'un camaïeu plutôt que reprendre  la même couleur pour différents éléments décoratifs de la pièce. Objectif : dynamiser l'ensemble et surtout éviter qu'il soit trop chargé.  

Dans le cas de tapis à motifs, il faut bien penser au style de table basse qui viendra le compléter. Il s'accordera par exemple parfaitement avec une table moderne et transparente, ou vitrée.

L’installation

Dans le cas d’un tapis fin, on pense à le fixer avec de petits scotchs double-face pour ne pas glisser. On peut aussi le coincer avec les autres éléments du salon, puisque c’est aussi très tendance de le placer à moitié ou totalement sous un canapé et des fauteuils.

Par ailleurs, il arrive souvent roulé : pas de panique, il faut quelques jours pour que les tapis épais prennent leur forme bien plate. On peut placer dans un premier temps des poufs sur ses coins.

L’entretien

Une fois encore, on pense à l’entretien, en fonction de notre style de vie, avant d’acheter. Par exemple, si vous avez l’habitude de dîner sur la table basse, prenez une matière qui se lave facilement. Il faut aussi avoir en tête que les tapis épais et grands sont plus durs à déplacer, et donc à laver et à secouer. Il faut régulièrement y passer l’aspirateur, d’autant plus si les poils sont longs.

Les systèmes de nettoyage à vapeur sont idéaux. Petite astuce de grand-mère : on peut raviver les couleurs et nettoyer les tâches en appliquant avec une éponge d’abord de l’eau gazeuse puis du bicarbonate de soude. Enfin, bien regarder les consignes de lavage sur l’étiquette, qui varient selon les mélanges de matières.