• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Financement à 110 % : les raisons du succès

Les prêts à 110 % repartent. Cette solution, qui permet de financer totalement un projet immobilier, peut s’avérer intéressante pour des profils d’acheteurs comme les primo-accédants et les investisseurs locatifs. Pourquoi ? Comment ? Nos réponses.

Pour financer l’achat d’un bien immobilier, les établissements bancaires demandaient généralement un apport aux emprunteurs. Son montant pouvait varier entre 10 et 30 % du coût de l’opération.

Le prêt à 110 % consiste à financer la totalité du coût du logement, y compris les frais de notaires ou les éventuels frais d’agence. Ce prêt ne nécessite donc pas d’apport personnel.

Pourquoi les prêts à 110 % repartent ?

À l’heure où les taux d’intérêts restent proches de leur plus bas niveau historique, les conditions sont actuellement favorables à l’achat de sa résidence principale et à l’investissement locatif.

Dans ce contexte, les banques affichent leur volonté d’attirer de nouveaux clients ayant un projet immobilier, en accordant de plus en plus de financements à 110 %. « Les taux restent bas, les prix augmentent légèrement, les banques ont donc une marge un peu moins étroite pour prendre les risques inhérents à ces crédits » explique Cécile Roquelaure, directrice des études et de la communication pour le courtier ACE Crédit.

Principale cible : les primo-accédants qui n’ont pas pu épargner ou qui ne souhaitent pas mobiliser leur épargne sur un projet. « Les ménages modestes peuvent se laisser tenter, même si les banques préfèrent les classes moyennes qui peuvent justifier l’absence d’apport » ajoute Cécile Roquelaure. Les investisseurs locatifs peuvent, eux aussi, tirer parti de ce type d’opération.

Qui peut en profiter ?

Les prêts à 110 % sont souvent l’apanage des banques mutualistes. Ils sont accordés aux emprunteurs ayant une situation professionnelle stable et un niveau de revenu suffisant. L’âge de l’emprunteur et sa solvabilité sont également des critères clés. 

Vous ne présentez pas le profil parfait ? Si vous avez rencontré des problèmes financiers momentanés, expliquez en toute transparence la situation à votre banquier. Elle peut être consécutive à une maladie, un divorce, un licenciement. 

Bon à savoir !

Le fait de disposer de placements financiers est également un atout à faire valoir. L’existence d’un contrat d’assurance-vie ou de livrets montre en effet que vous êtes capable d’épargner.

Votre demande de financement concerne un projet d’immobilier locatif ? Dans ce cas, mettez en avant la cohérence de votre projet et sa rentabilité. Montrez par exemple que vous avez choisi un bien qualitatif, dans un secteur en pénurie de logement où les risques de vacances sont minimes.