• {{ msg }}
keyboard_arrow_left Retour

Y’a-t-il un âge limite pour investir en Pinel ?

La loi Pinel permet à l’investisseur d’obtenir une réduction d’impôt direct en mettant en location un bien neuf pour une durée définie entre 6 et 12 ans. Pour pouvoir s’engager dans un investissement Pinel, le contribuable doit avoir plus de 18 ans. Cependant il n’y a pas d’âge limite pour profiter de ce dispositif de défiscalisation. Mais à partir de quel âge peut-on considérer que le placement n'est plus réellement rentable ou judicieux ?

Investir en Pinel si vous payez des impôts

Le principal avantage du Pinel est la réduction d’impôts qui en découle. Pour rappel, elle est de 21 % du prix du bien pour une durée de location de 12 ans, de 18 % pour une durée de location de 9 ans et enfin de 12% pour une durée de location de 6 ans. Le montant maximum de l’investissement en loi Pinel est fixé à 300 000 €. De ce fait, la défiscalisation maximale peut donc atteindre jusqu’à 21 % de cette somme, soit 63 000 € étalés sur 12 ans.

En tant qu’investisseur, pour profiter pleinement de cet avantage fiscal, encore faut-il que vous payiez à la base suffisamment d’impôts. En effet, il s’agit d’une réduction d’impôts et non d’un crédit. La réduction est appliquée directement sur votre impôt sur le revenu, sans que cela puisse être décalé dans le temps ou cumuler. Il n’y a pas de crédit d'impôts, récupéré sous forme de chèque de l’administration fiscale en Pinel.

Dans la plupart des cas, les investissements locatifs se font vers 40 ans. Le contribuable a déjà pu acheter sa résidence principale et se tourne vers l’investissement locatif pour enrichir davantage son patrimoine. Un investissement en Pinel est donc pertinent pour les contribuables imposables qui disposent déjà de revenus plus ou moins conséquents.

Âge et demande de crédit immobilier

Si vous devez souscrire à un emprunt immobilier pour pouvoir réaliser votre investissement en Pinel, l’âge peut dans ce cas être un facteur important. En effet, il fait partie des critères pris en compte par les banques pour autoriser ou non un emprunt. Il apparaît ainsi qu’il est plus difficile d’accéder à un prêt immobilier au-delà de l’âge de 65 ans. Les établissements bancaires considèrent que la fin du remboursement d’un prêt doit avoir lieu avant les 80 ou les 85 ans de l’emprunteur. De ce fait, les crédits immobiliers étant généralement accordés pour une durée de 20 ans, les conditions d’obtention du prêt peuvent être plus compliquées pour les personnes de 65 ans qui ne sont plus en activité.

De plus, pour les personnes retraitées ou en passe de l’être, les banques considèrent que leurs revenus sont à leur plafond maximum ou même qu’ils vont baisser au cours des prochaines années. L’incertitude qui pèse ainsi sur le niveau de rémunération peut inquiéter les banques. En général, pour les personnes seniors, il est nécessaire de souscrire à une assurance afin de pouvoir bénéficier d’un emprunt. Or, plus l’âge est avancé, plus le taux de l’assurance emprunteur augmente en raison d’éventuels problèmes de santé. Il est donc préférable de ne pas trop tarder avant de se lancer dans un achat en Pinel.

Pinel : un investissement sur du long terme

Enfin, même s’il n’y a pas d’âge limite établi pour faire un achat en Pinel, il faut garder à l’esprit que la durée minimum d’engagement est de 6 ans. Il est donc préférable de disposer d’un horizon d’investissement à long terme. De plus, une fois l’engagement Pinel terminé, il est possible de continuer à louer le bien sous une forme classique ou bien de l’occuper. Une troisième possibilité est de le revendre pour en obtenir une plus-value, mais pour cela, les experts immobiliers conseillent d’attendre plus que 6 ans. L’achat en Pinel est donc un projet d’investissement long, qui vient augmenter le patrimoine et assurer des revenus stables et complémentaires, pour la retraite par exemple.

Les autres points à vérifier

Au-delà de l’âge, il ne faut pas oublier de vérifier les conditions pour bénéficier de la réduction d’impôts Pinel. Parmi ces conditions, on trouve les caractéristiques du logement. Il doit être neuf, en VEFA, ou réhabilité et doit répondre aux normes en vigueur en termes de performance énergétique. De plus, sa localisation est importante. Les zones Abis, A et B1 sont désormais les seules éligibles en Pinel, les investissements en zones B2 et C ne permettant plus d’obtenir d’avantages fiscaux. Enfin, le propriétaire et le locataire sont soumis à certains plafonds de loyers et de revenus maximums qui doivent être respectés sous peine de voir annuler tous les bénéfices acquis et en cours.

Pour prendre l'air, prenez la 1ère à droite juste après le canapé.

Jusqu'au 9 novembre, inscrivez-vous pour profiter des frais de notaire offerts, et concrétiser votre rêve de devenir propriétaire.

J'en profite